Clermont : les choses dans l’ordre !

image description

Les hommes de Franck Azéma ont fait les choses dans l’ordre pour retrouver le chemin de la victoire face à leur public. Dominateurs collectivement, les « jaune et bleu » se sont appuyés sur la force de leur mêlée et la précision de Morgan Parra pour mettre la main sur cette rencontre avant que l’apport du banc et le travail d’usure des Auvergnats leur permettent de s’offrir le bonus offensif dans les dernières minutes. Remobilisée malgré des conditions difficiles, l’ASM a offert un bien meilleur visage que celui affiché la semaine dernière à Paris.

 

180414-ubb-2.jpg
180414-ubb-2.jpg, by Admin

Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps pluvieux, pelouse excellente, 15 634 spectateurs

L’ASM Clermont Auvergne bat l’Union Bordeaux Bègles 33-3 (mi-temps : 12-3). Arbitrage Monsieur Marchat
Pour Clermont : 3 essais de Ulugia (64e), Uhila (70e), Van Tonder (80e), 4 pénalités (3e, 8e, 21e et 28e) et 3 transformations de Parra.

Pour l’Union Bordeaux Bègles: 1 pénalité (34e) de Serin.

Carton jaune : Cobilas (fautes répétées, 55e)

 

180414-ubb-3.jpg
 

Clermont pragmatique, Parra chirurgical

Clermont ne verra pas le printemps. On le savait avant le début de cette rencontre et la météo l’a confirmé offrant aux deux équipes des conditions très difficiles pour jouer au Rugby. Sous le déluge, l’engagement a fait la différence et les Clermontois attendus au tournant ont répondu présent dominant outrageusement les débats dans le petit périmètre et dans l’épreuve de la mêlée. Face aux difficultés de tenir le ballon sur plusieurs temps de jeu et sous la baguette de leur demi de mêlée, les Clermontois ont joué simple : occupation, défense et discipline. Pas du très grand rugby mais de l’efficacité à l’image de Morgan Parra irréprochable (mis à part un jeu au pied un peu long) qui a converti toutes les pénalités gagnées par ses avants en points lors de la première période. Baptiste Serin, mis en difficulté durant toute la rencontre par son homologue clermontois, n’a pu donner la réplique qu’une seule fois portant le score à 12 à 3 en faveur des Auvergnats à la pause après 40 minutes très brouillonnes. Côté bordelais, le grand vide entre approximations et imprécisions permettant à la défense des « jaune et bleu » de reprendre confiance en fermant toutes les initiatives de l’UBB sans vraiment s’exposer.  

 

180414-ubb-5.jpg
 

Le banc offre le bonus

Dans un match sans rythme, les Auvergnats assurent l’essentiel avec un très bon jeu au pied d’occupation de la paire Parra – Fernandez qui fait reculer le troisième rideau bordelais et garde le danger dans le camp de l’UBB. La bonne mêlée des « jaune et bleu » continue son travail de sape jusqu’à faire exploser Cobilas, après que Poirot ait lui aussi souffert de la comparaison avec Davit Zirakashvili. Réduits à 14, les Bordelais finiront par boire le calice jusqu’à la lie, acculés sur leur ligne d’essai. John Ulugia, avec la ruse d’un demi de mêlée, jouera avec la règle et plongera sur un ballon dans l’en-but au nez et à la barbe de Baptiste Serin pour un essai plein de malice. L’implication du banc clermontois avec les excellentes entrées de Ruaud, Uhila et Van Tonder notamment ferra définitivement craquer des Girondins sans ressort et incapables de proposer des situations de danger. Après une mêlée, toujours bien en place, Clermont proposera un jeu direct et un relais efficace de l’ « ours tongien », Loni Uhila, tout en explosivité qui fait la différence pour inscrire le deuxième essai auvergnat (26-32 à la 72e). Avec sérieux et envie, les « jaune et bleu » terminent cette rencontre dans le sens de la marche et dans le sillage d’un banc plus explosif où l’entrée du jeune seconde ligne Jacobus Van Tonder fut remarqué aussi bien par son rendement dans les rucks que par son habileté dans les airs ou sa disponibilité dans le jeu courant. C’est d’ailleurs grâce ce dernier aspect et à sa puissance qu’il inscrit à la sirène l’essai du bonus offensif en faisant craquer une nouvelle fois la ligne de défense girondine de plus en plus poreuse au fil de la rencontre.   

Avec sérieux, autorité et envie, les hommes de Morgan Parra ont dominé collectivement leurs homologues girondins dans un match sans réel enjeu si ce n’est de redorer le blason souillé lors de la fin de match parisienne. C’est chose faite, en s’appuyant sur des choses simples et bien faites où les conditions climatiques ont largement contenu les ambitions des deux équipes. Après une semaine de coupure, les Auvergnats se rendront à Agen, solide vainqueur de Pau ce week-end, et devront au-delà du résultat confirmer leur implication jusqu’au terme de la saison.

 

180414-ubb-4.jpg
 

Pour l’ASM Clermont Auvergne
1.Falgoux, 2. Kayser, 3.Zirakashvili, 4.Jedrasiak, 5.Van Der Merwe, 6. Cancoriet, 7.Kolelishvili, 8.Lee, 9.Parra (cap), 10.Fernandez, 11.Grosso, 12.Fofana, 13. Lamerat, 14.Betham, 15.Toeava.
Remplaçants : 16.Ulugia, 17.Uhila, 18.Van Tonder, 19.Ruaud, 20.Laidlaw, 21.Penaud, 22.Chouly, 23.Slimani.

Pour l’Union Bordeaux Bègles     
1.Poirot, 2.Pelissié, 3.Cobilas, 4.Goujon, 5.Gayraud, 6.Diaby, 7.Woki, 8.Houston, 9.Serin , 10.Volavola, 11.Connor, 12.Lonca, 13.Dubié (cap), 14.Fidow, 15.Ducuing.

Remplaçants : 16.Dufour, 17.Taofifenua, 18.Cazeaux, 19.Marais, 20.Frisbey, 21.Schoeman, 22. Fuatai, 23.Ravai.