L’essai de John Hardie prend fin

image description

Arrivé début août au club après une opération d’une hernie discale, le troisième ligne néo-zélandais international écossais, John Hardie ne sera pas conservé au-delà de ses semaines d’essai. Franck Azéma, satisfait des débuts et de l’investissement du jeune troisième ligne des Espoirs Alexandre Fischer, misera sur la formation pour couvrir le poste en cas de besoin. Il nous explique les raisons de son choix.

Malgré des tests médicaux rassurants et un investissement irréprochable Clermont ne conservera pas John Hardie au-delà de son essai. « Nous ne ferons pas de proposition à John pour la suite de la saison », confirme le coach clermontois avant d’expliquer son choix. « La première raison est que nous sommes très content de l’investissement et des performances d’Alexandre Fischer dans le profil de plaqueur gratteur. Ensuite il m’est impossible de prendre le moindre risque avec John. Nous n’avons pas assez de recul, je ne peux pas me tromper. Aujourd’hui, il est capable de s’entraîner mais il est difficile de se projeter sur un enchainement de matches. C’est dommage car John a toujours été exemplaire par rapport à son éthique de travail et son investissement. Nous ne sommes pas à l’abri d’avoir besoin d’un joueur en cas de coup dur dans les mois à venir et dans ce cas il pourrait devenir une option intéressante en attendant nous lui souhaitons le meilleur pour la suite de sa carrière puisqu’il est désormais disponible et opérationnel pour d’autres clubs. »