Résumé de match

La défense de Bordeaux a le dernier mot !

image description

Après 4 victoires consécutives, les Clermontois s’inclinent lors de leur déplacement en Gironde. Pris à la gorge par des Girondins agressifs et parfaitement organisés en défense, les Clermontois ont manqué d’efficacité près des lignes pour s’imposer. Bien aidés par un banc entreprenant, les hommes de Franck Azéma ramènent le bonus défensif en Auvergne.

 

180922-ubb-3.jpg
 

Bordeaux  (Stade Chaban-Delmas) temps ensoleillé, pelouse bonne, environ 20 000 spectateurs. Bordeaux bat Clermont sur le score de 23 à 19 (mi-temps : 13-9) Arbitrage de M.Gauzère.

Clermont : un essai de Van Tonder (67e) , 4 pénalités (1er , 11e, 28e, 44e) de Laidlaw et une transformations de Lopez

Bordeaux : 2 essais de Cobilas (3e) et Amosa (51e) 3 pénalités (18e, 30e, 55e) et 2 transformations de Serin   

Cartons jaunes : Timani (29e anti-jeu) et James (45e, antijeu)

 

180922-ubb-2.jpg
 

Bordeaux prend le taureau par les cornes 

On s’attendait à voir une équipe bordelaise timorée, prise par la pression ambiante, ce fut tout le contraire. Dès le coup d’envoi ce sont les Girondins qui mettent la main sur cette rencontre en dominant d’abord le combat aérien puis en donnant le rythme. Même si les Clermontois ouvrent la marque dès la première minute, par une pénalité de Laidlaw, la réponse de l’UBB est immédiate.  Clermont peine à sortir de son camp, Serin en profite pour jouer rapidement une pénalité qui finira sous les perches quelques temps de jeu plus tard grâce à une finition tout en puissance de Cobilas. Clermont n’a que trop peu vu de ballon pour s’exprimer et se frotte à une défense girondine très agressive. Contrariés dans l’alignement, les Auvergnats trouvent des solutions au niveau de la mêlée (qui leur rapportera une pénalité) mais ce sont bien les Bordelais ambitieux et portés par un Brock James toujours aussi élégant à la distribution qui animent le terrain sur toute la largeur. Les hommes de Franck Azéma sont bousculés et doivent se mettre à la faute pour enrayer la marche en avant des Bordelais (18e). La précision du buteur permet aux Auvergnats de rester dans le match après une relance intéressante de Toeava (10-9) mais une nouvelle vague de l’UBB enverra les Montferrandais défendre sur leur ligne. Pris par le dynamisme des avants, l’ASM se met à la faute pour éviter le pire mais doit désormais jouer en infériorité numérique après l’expulsion temporaire de Timani. Serin en profite pour accentuer l’avance des siens (13-9 à la pause).

 

180922-ubb-4.jpg
 

Le banc clermontois relance la rencontre 

Après une mi-temps compliquée, l’ASM exploite la première miette laissée par l’UBB par une relance de Fernandez qui trouve Toeava. Les attaquants clermontois jouent dans le dos de la défense de l’UBB et il faut une « bonne faute » de Brock James pour faire avorter l’action. L’acte d’antijeu coute un carton jaune et une pénalité mais évite aux Girondins de passer derrière au tableau d’affichage. Réduits à 14, les Bordelais ne s’exposent pas et conservent patiemment le ballon pour approcher de la zone de marque de l’ASM. Bien organisés et efficaces, les avants de l’UBB marquent leur territoire et franchissent la ligne d’essai grâce à une puissante charge d’Amosa. Serin transforme et continue d’assurer le tempo. Bordeaux, pourtant en infériorité, trouve des intervalles et rajoute une nouvelle pénalité en approchant de l’heure de jeu. Le banc clermontois va apporter un second souffle aux « jaune et bleu » avec les entrées intéressantes de Uhila, Slimani, Kayser, Lopez et Moala. Plus mobile Clermont pèse enfin sur la défense de l’UBB et multiplie les temps de jeu. George Moala fait des dégâts et impulse une nouvelle dynamique qui profite à toute l’équipe. l’ASM  est désormais tout proche de la ligne adverse et a retrouvé l’assise de sa mêlée. Celle-ci va d’ailleurs être une rampe de lancement idéale pour Camille Lopez qui fixe une première fois la défense avant que Lee ne relaye et que Van Tonder ne se propose pour conclure une action construite côté introduction. Le jeune sud-africain qui signait sa deuxième feuille de match aplatit également le deuxième essai de sa carrière. Clermont n’est plus qu’à 4 points à 10 bonnes minutes du terme de la rencontre et semble mieux finir que les locaux. Sur une action interminable, les hommes de Franck Azéma auront l’occasion de prendre l’avantage mais ne trouveront pas de solution face à une défense girondine très compacte qui finit par avoir le dernier mot. Le tournant de cette rencontre ! L’UBB a tenu et mérite sa victoire acquise grâce à une plus grande efficacité.

 

Clermont n’est pas passé loin et pourra certainement regretter cette action en fin de match où après avoir monopolisé le ballon près de la ligne adverse, celui-ci a fini par être récupéré par une défense bordelaise héroïque. Le point de bonus défensif récompense néanmoins l’abnégation des « jaune et bleu » qui ont profité d’un second souffle apporté par le banc pour faire douter les Girondins jusqu’au coup de sifflet final. 

 

180922-ubb-5.jpg
 

L’équipe de Clermont : 1.Falgoux, 2.Ulugia, 3.Simutoga, 4.Timani, 5.Van Der Merwe, 6.Cancoriet, 7.Lapandry, 8.Lee (cap), 9.Laidlaw, 10.Fernandez, 11.Ezeala, 12.Fofana, 13.Peanud, 14.Penaud, 15.Tuicuvu.
Remplaçants : 16.Beheregaray, 17.Uhila, 18.Van Tonder, 19.Chouly, 20.Cassang,  21.Lopez, 22.Moala, 23.Slimani

 

Pour l’Union Bordeaux Bègles: 1.Poirot, 2.Pelissié, 3.Cobilas, 4.Marias, 5.Cazeaux, 6.Diaby, 7.Roumat, 8.Amosa, 9.Serin (cap), 10.James, 11.Connor, 12.Decron, 13.Lonca, 14.Nabuli, 15.Buros.
Remplaçants : 16.Dufour, 17.Pavia, 18.Douglass, 19.Gorgadze, 20.Gimbert, 21.Meret, 22.Ducuing, 23.Kaulashvili